mardi 28 mars 2017

-Interview- Margaret Stohl



Nouvelle interview sur le prochain roman de  Margaret qui paraîtra le 4 avril prochain en VO.

EW : Regardez-vous beaucoup de télé-réalité?

Je vis à  L.A. donc c'est une sorte de culture pop. J'ai un ami qui fait des show de réalité, et un autre ami qui travaille sur des show de réalité, ainsi cela est ancré en nous. Nous [aussi] vivons avec elle tout le temps. J'habite près du Brentwood Country Mart où les paparazzis se regroupent à l'extérieur. Vous vous sentez plutôt mal pour eux. Ils traînent autour de notre école aussi. Mais c'est quelque chose avec laquelle  vous grandissez en vivant à L.A. Quand j'étais petite,le  bus de la tournée Starline s'arrêtait et les gens prenaient  des photos de nous parce que c'était juste Los Angeles et c'était une école où beaucoup d'enfants de stars de cinéma étaient allés . La réalité de L.A. est la surréalité. 

Y at-il un show spécifique que vous avez utilisé comme modèle pour Rolling With the Royces, le show dans le livre? L'exemple évident est toujours les Kardashian, qui est toujours connoté dans les termes du livre. Mais en général, c'était plus l'idée de «Que ferais-je si j'étais  né dans n'importe quel genre de famille de télé-réalité?» 
Je suis si peu présentable en général. Tous les écrivains  le sont. C'est la seule chose dans ma vie que je n'ai jamais écrite  pour moi et mes amis. Je l'envoyais à Melissa de la Cruz, mon amie qui est un autre écrivain, juste pour la faire rire . Elle riait si fort qu'elle pleurait. C'était la chose que j'ai écrit parce que je voulais l'écrire. À ce jour, je n'ai aucune idée comment il est devenu un livre. Mais c'était vraiment un travail d'amour, qui est un tel régal. Les livres existent pour toutes sortes de raisons. Celui-ci est juste né pour faire rire les gens. 

En considérant que vous avez écrit plus récemment sur les super-héros, comment êtes- vous revenue à  cette réalité accrue? 
Donc ma théorie est :  toutes les personnes vivanr à Los Angeles ont au moins une très bonne histoire de Los Angeles en eux. Parce que tant de choses nous arrivent. Nous sommes témoins de tant de folie. Donc, je n'ai pas été surprise que je l'ai eu en moi, mais certainement différente de ce que j'ai écrit pour mes lecteurs habituels ... C'est une grande différence avec les super-héros, la science-fiction et les espions. D'un autre côté, ce qu'ils ont en commun, c'est toujours ce type de femme forte qui, pour une raison ou pour une autre, ne rentre pas dans les cadres. Ce qui, comme vous pouvez le voir, est probablement l'histoire de ma vie. Vous êtes juste ce que vous êtes. Tu es né comme tu es né. . Donc, Bentley doit comprendre sa famille. Ils peuvent être déprogrammés, ce qui serait la meilleure chose dans le monde  parce qu'elle veut juste aller à l'université. Mais cela signifie aussi que sa famille va s'effondrer parce qu'elle doit réconcilier toutes ces choses, ce que j'aime. J'ai aussi aimé Where'd You Go, Bernadette C'est certainement une inspiration. Alors j'ai pensé que quelqu'un devrait faire l'équivalent de cela en  YA.  

Bentley, en tant que personnage, a ses pieds sur terre. Mais en termes de sa famille et le show, comment avez-vous fait pour équilibrer ce qu'ils sont vraiment et ce qu'ils sont dans le show ? 
Une partie de ce qui rend les émissions de télé-réalité   réussie est parce qu'elles sont différentes de la réalité, mais c'est en partie, surtout à Los Angeles, c'est ce que nous voyons tous les jours. J'ai mes enfants qui sont à l'école privée avec des mamans qui n'étaient pas si différentes de Mercedes Royce. C'est un mélange de tout ce que nous avons vu d'une certaine manière. Et puis je prends les choses à des extrêmes plus risibles . Mais j'ai été à tous ces événements. C'est un monde où j'entre et sort  tout le temps. Ce serait une chose difficile à inventer. Mais si vous l'avez vu, c'est une chose très facile à écrire. Je parle dans les écoles sur les observateurs culturels, revenir à Jane Austen par exemple.

 Avez-vous dû faire des recherches sur la façon dont fonctionne la télé-réalité ? 
Oui. J'ai parlé avec environ quatre personnes différentes travaillant dans cet univers la télévision,  la concurrence et comment une caméra suit une personne tout le temps . J'ai étudié la progression de l'industrie et comment elle a changé le fait que les budgets aient diminué quand le contenu en continu a commencé. Une chose que j'ai réalisé est qu'ils vont s'asseoir et prendre cinq repas à la suite. Ils ne sont pas filmés chronologiquement. Donc, ils vont s'asseoir là dans un restaurant et avoir un repas horrible après le repas dont vous parlez sur quelque chose qui a été à peu près scripté. Cela fait parti coulisses . Mais c'est tout au sujet des images qui existent. Et quand nous avons un président de reality show, nous avons un monde où les gens parlent de séquences qui existent. Là où la célébrité est vraiment liée au pouvoir dans notre pays, il est vraiment intéressant de regarder cela directement. Je n'ai même pas chercher à  faire cette connexion. Mais il est clair que ce livre, qui est un regard amusant d'une jeune fille sur la  vie de sa famille,devient très pertinente de cette façon. Eh bien, regardez les faits alternatifs . 

Nous avons parlé de perspectives et de fausses nouvelles. C'est la même question que «Qu'est-ce que la réalité?» Quelle est la différence?
 Nous vivons dans un  monde médiatique manipulé  . N'est-ce pas ? C'est qui qui  contrôle la caméra ? Dans le livre il y a tout ces éléments  quand Bentley réalise ce qu'elle doit faire pour changer l'histoire. La façon dont vous pouvez distraire . J'ai écrit cela il y a deux ans. Regardez maintenant. C'est quelque chose dont nous parlons chaque jour avec notre propre président. Quand j'ai écrit le premier projet de ce livre, je n'aurais pas pu imaginer qu'un participant au reality show serait le président des États-Unis d'Amérique. Cela dit, c'est une sorte de farce que j'aurais placé dans le livre et j'ai pensé que j'étais complètement folle . Mais non. Notre réalité n'est pas si différente d'une réalité. En fait, il est difficile de faire la différence. 

Pendant que vous écriviez ce livre et que  les événements d'aujourd'hui se déroulaient, pensiez-vous vous pencher là-dessus?

 D'une certaine façon, c'est ce que Los Angeles a toujours été. Dans un monde où la célébrité est si importante, vous avez toujours vu dans un certain sens la façon dont les gens sont devenus des personnes 'pré-fabriquées' et que cela était plus important que ce qu'il sont vraiment. C'est ce que vous voyez sur Los Angeles. J'étais déjà là quand je l'écrivais. C'est juste le contexte du livre qui a changé. Si j'avais écrit cela maintenant, j'aurais même été un peu plus prolixe sur le thème abordé.m. Et nous regardons pour une suite. Les choses que je pensais étaient tellement scandaleuses. 

Si l'un de vos personnages doit faire une course à la présidentielle, lequel cela serait-il ?

 Mercedes, la mère. Je crois absolument qu'elle serait la première femme présidente . Le leitmotiv de  Mercedes est, "Elle est aussi dure que ses nouveaux seins et deux fois plus difficile." Personne ne peut se fâcher  avec elle. Elle serait géniale. En fait, c'est ce que je pensais  comme une suite. Au lieu de Royce Rolls, ce serait Royce Runs. Mais j'ai un million d'idées pour eux parce qu'ils sont si amusant.

jeudi 9 mars 2017

-Soutien- Margaret Stohl

Margaret et d'autres auteurs participent à cette mobilisation pour soutenir les réfugiés. Des événements, des lectures, par le biais d'achats de livres sont autant de possibilités de dons pour les soutenir.Cela à travers tout le pays et sous diverses formes encore mais aussi avec bien d'autres personnalités.



mardi 7 mars 2017

-Avant-Première- Zoey Deutch

L'avent-première du 'Dernier jour de ma vie' avait lieu à New York, avec l'auteure, Lauren Oliver.